Vous êtes ici : Accueil > Le Contrat Territorial > Continuité écologique

Le Contrat Territorial

Continuité écologique

La continuité écologique, pour les milieux aquatiques, se définit par la circulation des espèces et le bon déroulement du transport des sédiments. Elle a une dimension amont-aval, impactée par les ouvrages transversaux comme les seuils et barrages, et une dimension latérale, impactée par les ouvrages longitudinaux comme les digues et les protections de berges.

Arrêtés de classement - Continuité écologique

Les arrêtés de classement des cours d’eau en liste 1 et en liste 2 au titre de l’article L.214-17 du Code de l’environnement ont été signés le 10 juillet 2012 par le Préfet coordonnateur de bassin Loire-Bretagne et publiés au journal officiel le 22 juillet. Vous pouvez télécharger les arrêtés, la cartographie interactive et un document explicatif en allant sur le site de la DREAL Centre.

 

Description

Masses d’eau concernées sur le territoire du SieraVL

Liste 1

Cours d’eau en très bon état écologique ou considéré comme des réservoirs biologiques.

Ces cours d’eau nécessitent une protection particulière dans l’objectif de non dégradation des milieux aquatiques, ce qui implique l’interdiction de toute nouvelle construction d’ouvrage.

La modification des ouvrages est autorisée avec obligation de mise en conformité.

Le Loir de la source à sa confluence avec la Sarthe.

Le Gratte-Loup ; la Houzée ; le Boulon ; la Fontaine de Sasnière ; le Langeron ; le Fargot ; le Merdreau ; le Grand-Ri ; le Niclos ; la Cendrine et leurs affluents de la source à leur confluence avec le Loir.

La Braye de la confluence avec le ruisseau de la Pinnelière jusqu’à la confluence avec le Loir.

Les cours d’eau affluents de la Braye de la confluence avec le ruisseau de la Pinellière incluse jusqu’à la confluence avec le Couëtron.

Le Couëtron et la Grenne de la source jusqu’à la confluence avec la Braye.

Le Parc et ses cours d’eau affluents de la source jusqu’à la confluence avec la Grenne.

Liste 2

Cours d’eau ou tronçons de cours d’eau nécessitant des actions de restauration de la continuité écologique.

Une mise en conformité des ouvrages hydrauliques est attendue pour juillet 2017, dans l’objectif d’assurer la circulation des sédiments et des espèces amphihalines.

Le Loir :

-de la limite départementale 28/41 jusqu’à la confluence avec le ruisseau des Cartes ;

-de la confluence avec le ruisseau des Cartes jusqu’à la confluence avec la Sarthe.

Le Gratte-Loup et la Houzée de la source jusqu’à la confluence avec le Loir.

Le Boulon de la RD12 jusqu’à la confluence avec le Loir.

La Braye :

-de la limite départementale 28/72 jusqu’à la confluence avec la Grenne ;

-  de la confluence avec la Grenne jusqu’à la confluence avec le Loir

Le Couëtron et la Grenne de la source jusqu’à la confluence avec la Braye.


Site de la Bonde à Mondoubleau/Cormenon

Sous maitrise d’ouvrage du syndicat de la Grenne 

L’objectif est d’effectuer un minimum d’aménagement de manière à restituer les écoulements naturels d’où une suppression d’un maximum d’ouvrage pour faciliter le franchissement du poisson.

Le projet intègre :

  • Suppression d’un seuil vétuste,
  • Curage du bief entre la piscine et l’étang (35 cm d’eau en continu même en temps d’étiage),
  • Enlèvement de l’ancienne vanne métallique accolée au pont – passerelle,

  • Suppression des vannes de la piscine,
  • Restauration morphologique d’une partie du lit de la grenne (aval vanne piscine et pont) : banquettes végétalisées en pied de berge d’ici et là pour rehausser un peu le niveau d’eau en période sèche et par conséquent améliorer le débit d’eau donc la circulation des sédiments,
  • Installation de banquettes au pont de Mondoubleau pour rétrécir la rivière dans sa partie la plus large,
  • Création d’un seuil enroché sur le bras avec banquettes,
  • Abaissement de la côte de prise d’eau de l’étang pour assurer une alimentation en continue du site (minimum 10 cm, même en temps d’étiage),
  • Réfection de la passerelle au niveau de l’étang.

   


Seuil de la Houzée à Areines

Sous maitrise d'ouvrage de la Fédération de Loir-et-Cher pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique

Les travaux ont consisté à retirer entièrement le radier béton et le système de rehausse par planche.
En complément, un volume de matériaux a été apporté au site afin d'assurer à la fois :
  • le maintien de la ligne d’eau amont permettant l’ennoiement des deux bras,
  • la diversification des habitats autour du site.