Vous êtes ici : Accueil > Milieux aquatiques > Espèces invasives

Milieux aquatiques

Espèces invasives

Action sur les espèces floristiques

De par leur mode de propagation, les espèces invasives floristiques colonisent les milieux et contribuent donc à leur dégradation. Ces espèces sont également à l'origine du ralentissement des écoulements. Elles peuvent gêner les différents usagers (pêcheurs comme promeneurs en barque) et être allergène.

Afin d'avoir une meilleure connaissance des espèces présentes sur son territoire, la collectivité, en partenariat avec le conservatoire botanique du Bassin Parisien et avec l'appui d'un stagiaire, a réalisé des inventaires sur certaines portions caractéristiques du Loir. Les espèces invasives les plus observées sont : Jussies, Balsamines de l'Himalaya, Élodées, Vigne vierge, Robinier faux acacia et Érable négundo.

A la suite de ces inventaires, un protocole de gestion des Jussies a été élaboré et un chantier expérimental de 4 jours s'est déroulé en août 2011 à Villeprovert. Ainsi, 1 180 kg de jussies ont été arraché manuellement et mis au compostage. Ce chantier a permis de valider la méthodologie mais a également mis en évidence les contraintes de ce type de gestion essentiellement liées à la pénibilité du travail et au temps nécessaire.


Lutte contre les ragondins

Espèce classée nuisible sur le département, le ragondin est à l'origine de nombreux dégâts : fragilisation des berges, dommages sur les cultures, réduction de la biodiversité, risque sanitaire, etc..

La lutte menée par la collectivité consiste à piéger les ragondins et rats musqués à l'aide de cages à fauve, permettant un piégeage sélectif, par tronçon (d'aval en amont) sur une durée de 2. Les animaux piégés sont tués et congelés avant d'être envoyés à l'équarrissage, cette méthode limitant les risques sanitaires et environnementaux. Le piégeage est mené par des piégeurs bénévoles, agréés ou non. La collectivité leur met à disposition les cages, organise avec les communes les points de collecte des carcasses et rappelle à tous les règles de sécurité.

Arrêté du 29 janvier 2007 fixant les dispositions relatives au piégeage des animaux classés nuisibles en application de l'article L. 427-8 du code de l'environnement.

Déclaration de piégeage en mairie - valable 3 ans